Vous souhaitez recevoir une rémunération sous la forme d’un salaire pour la toute première fois ?

Afin de pouvoir correctement éditer vos bulletins de salaire et les déclarations sociales obligatoires associées (DSN), il est alors primordial de respecter certaines étapes avant de commencer à se rémunérer.

En effet, si vous voulez éviter les ennuis et les complications auprès des différents organismes sociaux, alors suivez ces étapes à la lettre !

Ce tutoriel de 8 étapes est fait pour vous accompagner.

  • Etape 1 : Renseigner dans Dougs le RIB du compte bancaire de l’entreprise
  • Etape 2 : Disposer d’un espace professionnel sur le site impôt.gouv.fr et vérifier la validité du RIB de votre entreprise
  • Etape 3 : S’inscrire à l’URSSAF et paramétrer le prélèvement automatique des cotisations
  • Etape 4 : Renseigner dans Dougs votre taux de cotisations Accident du travail et Maladie professionnelle (AT/MP)
  • Etape 5 : Retraite complémentaire obligatoire AGIRC-ARRCO
  • Etape 6 : Souscrire à un contrat de prévoyance
  • Etape 7 (optionnel) : Souscrire à une complémentaire “frais santé” d’entreprise
  • Etape 8 : Compléter votre profil de Président sur Dougs

Retenez qu’il faut malheureusement compter environ 2 mois pour correctement mettre en place votre paie mensuelle. Et ceci n’est pas dû à Dougs mais résulte de la lenteur inhérente des organismes sociaux lors des inscriptions.

Etape 1 - Renseigner dans Dougs le RIB du compte bancaire de l’entreprise

Toutes les entreprises disposent d’un compte bancaire professionnel. Celui-ci permet notamment de vous verser un salaire net, de payer les charges sociales aux organismes sociaux ou encore de reverser à l’administration fiscale les retenues liées à l’impôt sur le revenu.

Pour que Dougs gère correctement votre paie, il est indispensable de fournir depuis votre espace personnel le RIB de votre entreprise comme indiqué ci-dessous.

Etape 2 - Disposer d’un espace professionnel sur le site impôt.gouv.fr et vérifier la validité du RIB de votre entreprise

Pour gérer le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu rendu obligatoire depuis le 1er janvier 2019, il est indispensable de disposer d’un compte professionnel sur le site impot.gouv.fr et d’y renseigner le RIB de l’entreprise.

  1. Si vous ne disposez pas d’un espace professionnel sur le site impot.gouv.fr, il faut en créer un.
  2. Dans votre espace professionnel impôt.gouv.fr, il faut absolument renseigner le RIB de votre entreprise et éditer un mandat SEPA pour mettre en place le prélèvement automatique de l’impôt sur le revenu.

Il faut envoyer le mandat SEPA édité et signé de votre part à votre banque professionnelle.

Besoin d’aide ? Dougs a mis en place un pour vous ce tutoriel : Comment créer son compte professionnel sur impots.gouv.fr en quelques clics ?

Etape 3 - S’inscrire à l’URSSAF et mettre en place le prélèvement automatique des cotisations

L’URSSAF collecte un certain nombre de charges sociales que vous serez amenés à payer lorsque vous vous verserez un salaire. Il est donc nécessaire d’ouvrir un compte URSSAF.

Pour ce faire, Dougs réalise pour vous une Déclaration Préalable à l’Embauche (DPAE).

Puis, vous recevez sous 6 à 8 semaines un courrier s’intitulant “Notification d’ouverture de compte”.

1) Ce courrier contient votre numéro de compte URSSAF qu’il convient de nous fournir depuis votre espace personnel Dougs -> gestion sociale et de remplir le champ adéquat.

2) Ensuite, n’oubliez pas de renseigner le RIB de votre entreprise dans votre espace urssaf.fr afin de générer un mandat SEPA. Pour le rendre valable, il faut le signer électroniquement.

Ceci permet le prélèvement automatique des cotisations sociales sur le compte bancaire de votre entreprise.

A défaut, il faut payer tous les mois ses charges sociales par virement, par carte bancaire ou par chèque ce qui n’est pas pratique et engendre souvent des pénalités de retard de paiement.

Besoin d’aide ? L’URSSAF a réalisé un tutoriel vidéo pour vous aider à paramétrer le prélèvement automatique.

Etape 4 - Renseigner dans Dougs votre taux de cotisations Accident du travail et Maladie professionnelle (AT/MP)

Lorsque vous vous versez un salaire, vous devez acquitter une cotisation spéciale pour financer l’assurance Accident du travail et Maladie professionnelle. Le taux de cette cotisation est spécifique à votre situation. Il convient donc d’en prendre connaissance. A défaut nous sommes contraints d’appliquer un taux neutre correspondant à votre secteur d’activité.

1) Pour connaître votre taux de cotisation AT/MP, il existe plusieurs solutions:

  • Le plus simple consiste à se rendre sur votre espace net-entreprise.fr et de consulter votre compte AT/MP.
    Si vous n’avez pas encore de compte sur le site net-entreprise.fr, créez-en un.

Besoin d’aide ? L’Assurance maladie a réalisé un tutoriel vidéo

  • En cas de difficulté, vous pouvez toujours contacter votre CARSAT par téléphone.
    Si le siège de votre entreprise est situé en Ile de France, c’est la CRAMIF qui est alors compétente.

2) Renseigner dans Dougs votre taux de cotisation AT/MP.

Pour ce faire, il faut se rendre dans gestion sociale depuis votre espace personnel Dougs.

Etape 5 - Retraite complémentaire obligatoire AGIRC-ARRCO

Les cotisations versées à votre caisse de retraite complémentaire améliorent le montant total de votre future retraite.

1) Dougs se charge de votre inscription à une caisse de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO.

Vous allez simplement recevoir un courrier signalant votre adhésion à l’une des caisses suivantes pour la gestion de la retraite complémentaire AGIRC-ARRCO : Ag2r la mondiale, Malakoff Humanis, Alliance professionnelle retraite (agrica, audiens, b2v, irp auto, lourmel, pro btp), Klesia, Ircem, Apicil, Crc, Cgrr, Ircom, Btpr.

2) Grâce à ce courrier, renseignez dans Dougs votre bulletin ou contrat d’adhésion depuis votre espace personnel -> gestion sociale

Etape 6 - Souscrire à un contrat de prévoyance

Les maladies, accidents et décès font partie des aléas de la vie et personne n’est capable de les prévoir. Le rôle d’un contrat de prévoyance est de réduire au maximum les conséquences financières liées à ces événements et ainsi de protéger les familles face à une baisse de revenus.

En tant que président de SASU / SAS, directeur général ou gérant minoritaire de SARL , vous êtes légalement obligé de souscrire à un contrat de prévoyance :

1) Vous devez vous inscrire auprès d’un organisme indépendant de prévoyance.

Il en existe plusieurs mais la qualité de fonctionnement n’est pas homogène. Pour vous faciliter la vie et éviter des erreurs et pénalités, nous ne pouvons que vous conseiller les organismes 100% compatibles avec la DSN. C'est-à-dire, des organismes qui gèrent les déclarations des salaires ET les paiements des cotisations avec la DSN. Les déclarations et les paiements pourront ainsi être automatisés.

A défaut, le fonctionnement de votre paie mensuel vous sera préjudiciable car vous serez obligé de faire des paiements manuellement, ce qui est un comble au 21ème siècle !

A titre d’exemple, ALAN est un organisme 100% compatible DSN (déclaration et paiement). Par ailleurs, les formalités d’adhésion chez ALAN sont dématérialisées et le délai de traitement de votre demande est très rapide.

2) Ensuite, renseignez dans Dougs votre bulletin ou contrat d’adhésion depuis votre espace personnel -> gestion sociale

Puis indiquez la part prise en charge par l’entreprise du coût de la prévoyance (50% ou 100%)

3) Gestion des paramètres de déclaration / paiement par DSN

Chaque organisme compatible avec la DSN dispose alors de paramètres qui lui sont propres.

Pensez alors à communiquer à Dougs la “fiche de paramétrage DSN” de votre organisme.

Sans ces paramètres, Dougs ne peut pas communiquer les éléments de votre paie à votre organisme de prévoyance.

Etape 7 : Souscrire à une complémentaire “frais santé” d’entreprise (optionnel)

La complémentaire santé d’entreprise intervient en complément de l’Assurance maladie afin de diminuer le reste à charge de l’assuré (ticket modérateur, dépassements d’honoraires, frais dentaires et d’optique, etc.).

La complémentaire santé d’entreprise n’est pas obligatoire pour les dirigeants. Mais elle présente l’avantage d’optimiser sa rémunération.

Si vous souhaitez mettre en place une complémentaire “frais santé” d’entreprise, il faudra alors accomplir quelques petites étapes :

1) Souscrivez à une “complémentaire frais santé d’entreprise” auprès d’un organisme.

Vous pouvez également recourir à un courtier qui vous aidera à choisir la meilleure offre.

Néanmoins, il est vivement recommandé de choisir un organisme 100% compatible DSN (déclaration et paiement) pour les mêmes raisons développées s’agissant de la prévoyance (voir infra).

A ce titre ALAN est un organisme 100% compatible DSN et propose des offres de complémentaire frais santé d’entreprise peu onéreuses .

2) Renseignez dans Dougs votre bulletin ou contrat d’adhésion depuis votre espace personnel -> gestion sociale

Puis indiquez la part prise en charge par l’entreprise du coût de la prévoyance (50% ou 100%).

3) Gestion des paramètres de déclaration / paiement par DSN

Chaque organisme compatible avec la DSN dispose alors de paramètres qui lui sont propres.

Pensez alors à communiquer à Dougs la “fiche de paramétrage DSN” de votre organisme.

Sans ces paramètres, Dougs ne peut pas communiquer les éléments de votre paie à votre organisme gérant votre complémentaire “frais santé d’entreprise”.

4) Éditez une Décision Unilatérale de l’Employeur (DUE).

Pour éviter de subir un redressement de cotisations infligé par l’URSSAF, il est nécessaire d’établir une DUE dans les formes légales requises. En principe votre assureur ou votre courtier se propose de la rédiger pour vous.

5) Ajoutez votre DUE dans votre espace personnel Dougs -> Gestion sociale

Etape 8 : Complétez votre profil de dirigeant(s)

Pour terminer ce tutoriel il convient de compléter votre profil de dirigeant en remplissant les formulaires prévus à cet effet: gestion sociale -> personnes liées à l’entreprise > cliquez sur votre nom.

Compléter le premier formulaire "Paramètres généraux”.

Enfin, cliquez sur “assimilé salarié” et remplissez également tous les champs du formulaire (salaire mensuel, nombre de personnes à charge dans le foyer, carte vitale, ACRE…).

Notez que le salaire net que vous souhaitez obtenir ne comprend pas le prélèvement automatique de votre impôt sur le revenu à la source (PAS). Par conséquent, selon votre situation à l’égard de cet impôt, le montant de votre salaire net versé sur votre compte bancaire personnel peut être inférieur à celui indiqué dans Dougs.

Voilà, tout est enfin prêt pour démarrer la gestion de votre paie mensuelle.

Avez-vous trouvé votre réponse?