D’un point de vue fiscal, la location meublée est plus avantageuse que la location de logement nu. Toutes les deux imposées sur le revenu, seule la location meublée permet d’amortir votre bien en Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) via une déductibilité des amortissements comptables de l’immobilier et du mobilier.

Travaux effectués : un déficit foncier jusqu’à 10 700€ sur 3 ans

Si vous avez effectué des travaux dans votre logement loué nu, vous avez pu générer un déficit foncier, les sommes engagées pour les travaux étant inférieures aux recettes locatives. Jusqu’à 10700€, ce déficit s’impute automatiquement sur le revenu global. Vous devrez respecter un délai de 3 ans avant d’opter pour la location meublée. Un changement de type de location avant la fin de ce délai est considéré comme une cessation de la location. Dès lors, l’IR est recalculé sans prendre en compte le déficit, ce qui représente une importante perte fiscale.

Est-ce rentable de passer d’une location nue à une location meublée ? Nous vous conseillons de consulter notre article de blog sur la thématique : Propriétaire : pourquoi passer d’une location de logement nu à une location meublée ?

Avez-vous trouvé votre réponse?